Electronique et Loisirs Magazine

Copyright Électronique et Loisirs Magazine 2014                                                                                                                                               JMJ Éditions 2014       

RaspberryPi

UTILISATION COMME UN SYSTÈME EMBARQUÉ


En général, les systèmes embarqués n'ont pas de moniteur, de clavier et de souris, ils sont conçus pour fonctionner à l'intérieur d'une boîte, enfermé dans un placard pour le matériel. Leur gestion se fait à distance (de l’extérieur), par l’intermédiaire de lignes de commandes provenant d’un terminal (console) et pouvant aussi contrôler la  gestion des fichiers (file manager). Vous pouvez également gérer l’interface graphique en mode distant (« terminal distant »). Nous verrons plus tard ce dernier mode. Pour l'instant, arrêtons-nous sur la console et le gestionnaire de fichiers. La moitié du chemin a déjà été accomplie quand nous avons activé le serveur SSH (Secure Shell) dans la configuration initiale. Maintenant, nous devons mettre en place la connexion aux services de ce serveur sur le PC qui sera utilisé pour la gestion à distance.


Les informations suivantes traitent de la gestion à distance sous Windows sur un PC normal, et les amateurs de Linux n'ont certainement pas besoin de cette information. Le PC et la carte RaspberryPi doivent être connectés au même réseau local interne. Nous avons besoin de deux programmes d'interface pour le PC, un pour la ligne de commande de la console et l'autre pour le gestionnaire de fichiers. Pour le premier, nous recommandons Kitty, une version améliorée de PuTTY pour Windows, le meilleur programme de terminal distant écrit pour le monde Linux. Vous pouvez le télécharger sur ce site et ne nécessite pas d’installation ; il s'agit d'un simple exécutable prêt à être lancé avec un double-clic.


Configurons-le pour la première fois, lors du lancement vous voyez apparaître à l'écran la fenêtre de configuration Kitty. Nous commençons par configurer une session consacrée au RasperryPi et nous l'enregistrons, afin que nous puissions l'utiliser à nouveau. D'abord, vous tapez RasperryPi (ou un autre nom de votre choix) sous « Saved Sessions », puis vous appuyez sur l’onglet à droite « Save » (Enregistrer). Maintenant, insérez l'adresse IP du RaspberryPi dans « Host Name (or IP adress) » ce qui veut dire « Nom de l’hôte (ou adresse IP) ». L’adresse IP que vous avez noté précédemment, sinon vous pouvez la récupérer en utilisant la commande :


ifconfig


Appuyez encore sur « Save » (Enregistrer). Maintenant, allez dans « Category » et « Connection », tapez « 5 » dans le champ de la boîte de dialogue « Seconds between keepalives » et cochez la case « IPv4 ».


Le premier paramètre vous permet de garder la connexion active, même si vous n'avez pas entré des commandes pendant un certain temps, sinon le serveur SSH, pour des raisons de sécurité, termine les sessions inactives après un certain laps de temps. Le second paramètre sélectionne le protocole IPv4 comme protocole de communication (IPv4 est la première version d'Internet Protocol (IP) à avoir été largement déployée, et qui forme encore en 2013 la base de la majorité des communications sur Internet, avec l'IPv6. Une adresse IPv4 est représentée sous la forme de quatre nombres décimaux séparés par des points comme par exemple 198.62.55.67.).  Ensuite, appuyez sur « Save » (Enregistrer) puis « Open » (Ouvrir).


Une fenêtre apparaît et à ce stade, elle vous demande de vous connecter « login », comme si vous utilisiez le RaspberryPi à partir de son clavier. Connectez-vous et essayez de taper une commande ou, encore, essayez d’allumer et d’éteindre la LED, rappelez-vous que l'utilisation du port GPIO nécessite les droits «  root ».


Maintenant, pour le gestionnaire de fichiers, vous devez télécharger sur ce site le programme « WinSCP » et l’installer. WinSCP est un client SFTP graphique pour Windows, il permet la copie sécurisée de fichiers entre un ordinateur local et un ordinateur distant. Il peut effectuer toutes sortes d’opérations de base avec les fichiers, telles que le téléchargement ou le transfert de fichiers. Il vous permet également de renommer les fichiers et les dossiers, de créer de nouveaux dossiers, et de modifier les propriétés des fichiers et des dossiers ainsi que de créer des liens.


Exécutez le programme d'installation winscp515setup.exe, choisissez la langue « French-Français », cliquez sur suivant, choisissez « J’accepte les conditions » et cliquez sur « suivant ». Cliquez ensuite sur « installation typique (recommandé) ». Un écran apparaît, sélectionnez le type d’interface en cochant le bouton « Interface Commander ». L’assistant d’installation affiche les divers réglages sélectionnés lors des étapes précédentes. Cliquez sur « installation » et après quelques instants vous voyez apparaître un message indiquant que le processus d’installation est terminé.  Appuyez sur « Terminer » pour lancer le programme.


Nous vous recommandons de créer deux raccourcis sur votre bureau un pour Kitty et l’autre WinSCP afin de simplifier la tâche. En ouvrant le programme WinSCP (double clic sur le raccourci bureau), configurez le programme en choisissant SCP pour le « protocole de fichier », 192.168.0.174 pour « Nom d’hôte », pi pour « Nom d’utilisateur » et raspberry pour le « Mot de passe ». Pour sauvegarder la configuration cliquez le bouton « Sauver » en bas vers la droite, enregistrez la session sous le nom : Raspberry. Cliquez sur le bouton « Connecter », la gestion à distance de l'environnement est prête, avec deux sessions ouvertes. Dans WinSCP sur la gauche, vous avez le système de fichiers du PC et à droite celui du RaspberryPi, qui correspond au dossier personnel de notre RaspberryPi. L'interface familière supprime tous les doutes quant à son utilisation.